Articles récents

4 points rapides pour reconnaître une intuition

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’intuition ne nous trompe jamais. Elle est directe et chargée de vérité.

Pourtant parfois nous nous leurrons sur ce qu’elle est réellement, et nous induisons nous-même en erreur. C’est humain ! Dès que le processus mental intervient nous pouvons être sûr que l’intuition n’est plus de la partie !

Voici les 4 points à connaître pour différencier de manière certaine une intuition d’une illusion :

 

 

 

La projection… À ne pas confondre avec l’intuition !

1. L’intuition n’est pas une projection :

Voici la définition de projection : “mécanisme de défense par lequel le sujet voit chez autrui des idées, des affects qui lui sont propres”. Alors stop, lorsqu’on imagine et qu’on applique aux autres ou à une situation des peurs, des désirs, etc… Ça n’est pas de l’intuition, c’est de la projection pure ! Par exemple, par manque de confiance en soi, on projette sur un ami qui ne nous a pas donné de nouvelles depuis relativement longtemps que ce dernier ne veut plus nous voir, pour d’obscures raisons.

Influence et manipulation ne sont pas non plus de l’intuition !

2. L’intuition n’est pas issue d’une quelconque manipulation :

On peut être influencé par nos croyances, notre culture, notre vécu, et par tout un tas de facteurs mais cela n’est pas non plus de l’intuition, attention ! Par exemple, tel type de visage nous inspire de la crainte et on imagine que telle personne en ayant les caractéristiques est digne de notre peur… C’est un peu un délit de “sale-gueule”… Un piège de plus qui nous éloigne de notre intuition.

 

 

 

 

Déduire n’est pas une intuition !

3. Elle n’est pas une déduction :

un raisonnement, qui est un processus purement mental et pas une impression aussi directe que l’est l’intuition. Comme dans l’exemple précédent, on déduit de nos peurs que telle personne, parce qu’elle a tel type de visage est comme ceci ou agira comme cela…

 

 

 

4. L’intuition n’est pas une supposition :

On élabore des suppositions à partir d’éléments qu’on interprète à sa façon, en fonction de son état intérieur, etc… Par exemple : on perçoit qu’une personne ne tient pas à engager la conversation avec nous alors on en vient à imaginer des raisons pour cela.

***

Comme je vous l’écrivais en introduction, l’intuition n’a rien à voir avec un quelconque “jeu” mental. Elle est spontanée, au-delà de la réflexion, très rapide et chargée d’une vérité profonde !

Pour vous aider à la repérer pourquoi ne pas noter ce que vous pensez en être afin de vérifier progressivement si vous vous êtes ou non trompé. C’est une des façons les plus sûre d’apprendre à cerner ses intuitions.

Alors à vous de jouer !

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *