Articles récents

Définition de l’intuition

Cet article est le premier d’une série, que je résumerai ensuite dans un glossaire comportant tous les termes qu’il est intéressant de définir, de préciser.

L’intuition :

Lorsqu’on fait une recherche du terme “intuition” sur Google, voici ce qu’on trouve comme première réponse :

“nom féminin
  1. Forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement.
    Comprendre par intuition.
  2. Sentiment ou conviction de ce qu’on ne peut vérifier, de ce qui n’existe pas encore.
    Se fier à ses intuitions.
    synonymes : pressentiment “

Le Larousse, lui, précise les origines latines du mot : “latin scolastique intuitio, -onis, du latin classique intuitum, de intueri, regarder attentivement”.

Il y est donc question de capacité à regarder. J’ajouterais, que la préposition “in-” signifiant “dans”, “en”,  il est bien question de regard intérieur, ainsi que nous le dit cette traduction de Bernard-Michel Boissier, spécialiste du sujet :

Le mot latin scolastique décomposé, prend toute sa dimension (et viendrait de l’analyse des alchimistes de la renaissance en 1542) =>

In : du dedans

Tui : qui jaillit

Tio : vers l’extérieur (devenu “-tion” en français)

Il y est donc toujours question d’un savoir qui vient du dedans et qui sort de nous.

La première impression serait donc toujours la bonne puisqu’on se fie au “message du dedans”.

C’est une évidence,  un appel, un ressenti qu’on a envie de suivre (cf. Grégory Mutombo).

C’est aussi “savoir, sans savoir pourquoi”.

Il est intéressant de noter qu’en anglais, le mot peut se traduire par “gut feeling”, ou, traduit au mot à mot “sentiment des intestins, des tripes”.

En espagnol on nomme aussi l’intuition “corazonada”, mot ayant comme racine “corazon” signifiant “coeur”. Et c’est vrai que personnellement (mais je pense ne pas être la seule dans ce cas), je sais que mon intuition est vraie par le sentiment de vérité et de joie que je sens rayonner au niveau du chakra du coeur (entre les deux seins).

En islandais, et ainsi que tu l’as peut-être lu dans ma chronique du documentaire “InnSæi”, ce même mot qui exprime l’intuition, se traduit également par “mer intérieure”, “voir l’intérieur”, “voir dans” et enfin “voir de l’intérieur vers l’extérieur”, tout comme la traduction du latin scolastique.

Il y a bien dans toute ces traductions, une façon similaire d’exprimer et d’expliquer ce qu’elle est.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *