Articles récents Intuition et Développement Personnel

Instinct ou Intuition đŸ€” ?

On confond souvent instinct et intuition. D’ailleurs quand on cherche dans divers dictionnaires des synonymes sur le net, on y trouve souvent “instinct” comme Ă©quivalent du mot “intuition”…

Je ne suis pas d’accord avec cette confusion, car selon moi, les deux sont diffĂ©rents.

Une victoire un peu amĂšre… :

En 1998, l’Ă©quipe de France venait de gagner la coupe du monde. Je me trouvais sur les Champs ElysĂ©es, marchant Ă  quelques mĂštres derriĂšre un groupe de connaissances. Ooooh stupide suiveuse que je pouvais ĂȘtre Ă  l’Ă©poque !… Alors mĂȘme qu’au fond de moi, je me fichais (foutais ?! Non… Encore plus vulgaire et jeu de mot un peu foireux…) bien du foot et de la victoire des bleus…  Une foule croissante commençait Ă  s’entasser sur la vaste avenue. Je poursuivais mon chemin, me demandant vraiment ce que je faisais lĂ … Au milieu de gens pour la plupart complĂštement dĂ©foncĂ©s, surexcitĂ©s. Les choses allĂšrent alors trĂšs vite…

Une bande d’hommes, de mon Ăąge. Peut-ĂȘtre au nombre de cinq, je ne sais plus exactement. Ils arrivĂšrent vers moi, l’air menaçant. L’un d’eux m’attrapa violemment entre les jambes. Il me traĂźna comme ça sur une bonne centaine de mĂštres, entourĂ© de son clan. En me maintenant fermement Ă  cet endroit : intime… Tout ceci, en hurlant, de joie, d’hystĂ©rie, de folie…

Tout s’emballait, dans ma tĂȘte, dans mon coeur…  J’Ă©tais Ă  la fois furieuse, trĂšs surprise par ce qui Ă©tait en train de m’arriver et j’avais mal ! Cet abruti me faisait un mal de dingue !… Et lĂ , alors que le connard me lĂąchait enfin, je me retrouvais, seule, cent mĂštres plus bas, encerclĂ©e de mes agresseurs. ParenthĂšse pour prĂ©ciser que j’offrais un “spectacle” aux gens agglutinĂ©s autour de nous. Ils nous regardaient, l’air ahuri, sans que personne n’ait levĂ© le petit doigt pour me venir en aide, ou pour appeler… Ce qui eut pour effet de dĂ©cupler ma rage… Tout allait sans doute trop vite, et je compris plus tard que l’Ă©tonnement et la peur avait dĂ» les empĂȘcher de rĂ©agir promptement…

D’un coup je leur ai distribuĂ© un Ă  un des paires de gifles avec Ă©lan Ă  360°, et des coups de coudes comme je pense qu’ils en ont rarement reçu… Que les choses soient claires : je ne suis pas une violente, je prĂ©fĂšre de loin paix, discussion, dĂ©bat plutĂŽt que les armes et la guerre. Mais lĂ , c’Ă©tait trop ! Et j’en suis persuadĂ©e – vu les tĂȘtes qu’ils faisaient tous – j’ai donnĂ© une bonne leçon Ă  ces demeurĂ©s. Me surprenant moi-mĂȘme de savoir aussi bien placer les coups, et me dĂ©fendre, alors que jamais je n’avais pris le moindre cours de self-dĂ©fense ou de baston…đŸ˜±đŸ˜ł

Pourquoi cette anecdote un peu glauque ?

Simplement pour illustrer la différence existant entre instinct et intuition.

Alors instinct ou Intuition ? :

D’aprĂšs le Larousse, l’intuition est dĂ©finie comme une “connaissance directe, immĂ©diate de la vĂ©ritĂ©, sans recours au raisonnement, Ă  l’expĂ©rience”.

Si j’avais suivi mon intuition, je ne serais jamais allĂ©e sur les Champs ElysĂ©es fĂȘter la victoire des bleus… J’Ă©tais contente pour l’Ă©quipe et les aficionados, mais de lĂ  Ă  aller cĂ©lĂ©brer sur les Champs… J’ai voulu ce soir lĂ  faire plaisir aux personnes avec qui je passais la soirĂ©e, sans Ă©couter mon propre avis, mon feeling et mes besoins… RĂ©sultat : ben vous le connaissez !

Quelque chose m’avait dit que je ne devais pas y aller, mais Ă  cette Ă©poque lĂ  de ma vie, je ne savais pas encore Ă  quel point il est primordial de s’Ă©couter et d’entendre sa petite voix. Que parfois : ça peut mĂȘme ĂȘtre vital. J’ai conscience que ce que j’ai vĂ©cu ce soir de juillet 98 n’est rien, comparĂ© Ă  ce que vivent certaines femmes, certains hommes. Mais je suis restĂ©e longtemps traumatisĂ©e par cet Ă©vĂšnement. Par ce que je venais de vivre. Par la violence et la lĂąchetĂ© de ceux qui m’avaient heurtĂ©e physiquement, mais encore de ceux et celles qui regardaient sans bouger le petit doigt…

Toujours selon le mĂȘme dictionnaire, l’instinct, lui, serait “l’ensemble des comportements animaux ou humains, caractĂ©ristiques d’une espĂšce, transmis par voie gĂ©nĂ©tique et qui s’exprime en l’absence d’apprentissage”.

C’est donc bien mon instinct, probablement de survie, gĂ©nĂ©rĂ© par la peur et la surprise, qui m’a poussĂ©e Ă  me dĂ©gager de l’emprise de cet homme et Ă  “calmer” mes agresseurs en les rouant de coups bien placĂ©s… Si j’avais dĂ» rĂ©flĂ©chir pour agir, je ne pense pas que j’aurais osĂ© me dĂ©fendre ainsi… Et que me serait-il arrivĂ© ensuite… ?

Tu vois la diffĂ©rence 😉 ?

L’instinct est un pur produit de cette partie de notre cerveau qu’on appelle “reptilien”, qui condense toutes les rĂ©actions animales acquises depuis des millĂ©naires par nos ancĂȘtres, et transmises Ă  notre naissance. Il nous permet d’adopter l’attitude adĂ©quate, rapidement, lors d’un danger imminent ou d’une situation nĂ©cessitant vitesse d’adaptation et de rĂ©action. L’instinct est une rĂ©action de survie sensĂ©e nous aider, l’intuition est plus de l’ordre de la sensation, de l’Ă©motion.

Elle serait plus en lien avec le cerveau limbique ou cerveau Ă©motionnel, ainsi qu’avec l’hĂ©misphĂšre droit. J’emploie le conditionnel, car la science n’est encore certaine de rien. D’oĂč vient l’intuition reste encore un mystĂšre. Du moins pour les esprits rationnels. Il n’en empĂȘche pas moins qu’elle existe et que sans elle, la vie n’aurait pas du tout la mĂȘme saveur…

Certains traumatismes peuvent crĂ©er de telles sĂ©quelles dans nos vies qu’on reste “bloquĂ©”, enfermĂ© dans des Ă©tats en “mode survie”, en “mode instinctif”, comme je l’ai Ă©tĂ© assez longtemps aprĂšs mon agression. L’instinct est formidable aussi lorsqu’il pousse Ă  agir sans se poser mille questions, et parfois amĂšne Ă  sortir de son actuel Ă©tat de conscience; Ă  repousser ses propres limites, en faisant des choses qu’on aurait jamais imaginĂ© ĂȘtre capable de faire.

L’intuition, elle, nous aide plutĂŽt, en conscience, Ă  tenter de prendre des chemins qu’on n’a pas l’habitude de prendre, Ă  risquer de sortir de notre zone de confort. Souvent pour notre plus grand bien. Elle est beaucoup plus douce, subtile et sensible que l’instinct, qui est primitif, basique, mĂȘme si trĂšs utile.

Vous l’aurez sans doute compris, instinct et intuition ont en commun de nous permettre de sortir de situations qui ne sont pas bonnes pour nous, mais de maniĂšre diffĂ©rente.

L’instinct est quelque chose qu’on vit intensĂ©ment, par pure action/rĂ©action. On agit sans rĂ©flĂ©chir.

L’intuition est perçue, c’est un message du coeur qu’on reçoit et sur lequel il est possible de prendre du recul. Pour ĂȘtre certain. Pour parfois s’ouvrir Ă  une dimension bien plus vaste que notre simple petit Ă©go. Envisager les Ă©vĂšnements de notre vie, de la Vie, d’une toute autre façon qu’habituellement. Elle nous permet de grandir, d’Ă©voluer, d’avancer. Toujours en fonction de nos besoins et de nos valeurs les plus Ă©levĂ©s. C’est un vĂ©ritable guide intĂ©rieur, qui peut nous amener Ă  beaucoup de remise en question, d’imagination, de rĂ©flexion.

Toutefois, notre Ă©ducation, notre entourage, ont pu nous dĂ©vier des deux. A l’inverse, ils ont pu ĂȘtre encouragĂ©s et stimulĂ©s.

Toi, qui lis ce texte, te sens tu en connexion avec ton instinct et ton intuition ? Sais-tu les laisser s’exprimer ?

Ou au contraire, as-tu la sensation d’en ĂȘtre dĂ©connectĂ©(e), voire complĂštement coupĂ©(e) ?

N’hĂ©sites pas, si tu le dĂ©sires, Ă  me faire part de ta situation et de ton avis dans les commentaires ci-dessous. Ils m’intĂ©ressent beaucoup.

Si je peux t’aider, ça me rendra heureuse 😃 !

Au plaisir de te lire 😉.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *